C’est à la dépose de mon plâtre, que je me suis rendue pour la première fois de ma vie chez un kinésithérapeute.

La séance commençait par des mobilisations actives et passives douces permettant ainsi de mobiliser l’articulation en douceur pour éviter l’enraidissement et l’impotence.

Puis, elle se poursuivait par des Bains Ecossais : C’est à dire l’alternance chaud/froid pour permettre une diminution des douleurs.

La séance se terminait par l’électrothérapie antalgique pour à nouveau diminuer les douleurs.