L’Algoneurodystrophie est une complication qui fait le plus souvent suite à un traumatisme portant sur les os ou les articulations des membres : fractures, opérations, luxations…Elle n’apparaît pas immédiatement après le traumatisme mais commence en début de rééducation. Le signal d’alerte de l’Algoneurodystrophie est la douleur qui est décrite comme une brûlure.

C’est pour cela que traitement de l’Algodystrophie, doit avoir deux objectifs : le soulagement de la douleur et la diminution de l’activité du système orthosympathique.

Pour répondre à ce cahier des charges, mon kinésithérapeute a utilisé au début de ma rééducation contre l’Algoneurodystrophie le programme d’électrostimulation TENS. Il a limité la stimulation aux seules fibres myélinisées de la sensibilité tactile : fibres Aβ, car seules ces dernières ont un effet inhibiteur sur l’orthosympathique, ce qui n’est pas du tout le cas des autres fibres nerveuses (Aδ, B, C) qui sont activatrices de ce même système nerveux orthosympathique. En effet, ce programme d’électrostimulation TENS est utilisé pour soulager les douleurs chroniques de types neuropathiques/neurogènes, articulaires 

ou musculaires.

Pour ma part ce programme TENS n’a pas diminué mes douleurs. Je n’ai pas rencontré d’effets secondaires avec ce traitement.