Ces « blocs » réalisés dans le cadre du traitement de l’algodystrophie sont effectués par des médecins anesthésistes et ont pour but de lutter contre la douleur en s’opposant à l’hyperactivité sympathique.

Plus précisément, ce bloc qui est utilisé pour soigner le syndrome douloureux régional complexe (SDRC) consiste à anesthésier les nerfs du membre supérieur dans le creux de l’aisselle.
Pour ma part ces blocs ont été réalisés sous anesthésie générale. Ils ont bloqué les récepteurs car je ne sentais plus mon bras et je ne le contrôlais plus ; il partait dans tous les sens. Il a fallu que je l’attache. Mais cette accalmie a duré qu’une nuit. En effet le lendemain matin les douleurs avaient repris…