Pour poursuivre avec les signes cliniques de l’algodystrophie. Deux phases se succèdent :

Tout d’abord, la phase dite chaude de Algoneurodystrophie (SDRC 1) qui associe des douleurs articulaires de type inflammatoire, présentes au repos et aggravées par la mobilisation de l’articulation et la pression. L’articulation se retrouve œdématiée, chaude, la peau apparaît très souvent violacée, il y a hypersudation et l’articulation est limitée et douloureuse.

Puis, la phase froide du syndrome épaule-main succède progressivement : la douleur diminue, la limitation de l’articulation augmente mais associée à des rétractions capsulaires et tendineuses.

Pour ma part, j’ai et je rencontre sans cesse des douleurs présentes au repos et en activité. Mon articulation est très limitée et je possède des rétractions capsulaires et tendineuses.